Menu
Fermer la recherche

Informer

Le blogue

Camping et randonnée : conseils de physio

Camping et randonnée : conseils de physio

Rédigé par :
Marie-Josée Lalonde
21 juillet 2015

C’est l’été et la saison des activités de plein air est lancée. Avec les vacances qui arrivent ou alors le temps d’une fin de semaine, vous prévoyez peut-être de faire du camping. Pour profiter pleinement des joies du plein air, voici quelques conseils de physiothérapie qui pourraient vous servir, afin de profiter pleinement de vos activités!

Pour un camping en pleine santé

Camper : seul ou en famille, il y a quelques règles à respecter pour profiter de sa sortie. Souvent lorsque l’on fait du camping, c’est notre position qui nous fait le plus défaut. Par exemple, lorsque l’on profite des soirées autour du feu.

Si l’on a en plus passé une longue journée au grand air à bouger, le corps à besoin de repos et nous avons souvent tendance à nous avachir le soir venu. Et c’est là que l’on ne soulage pas notre dos. Ainsi, si vous en avez la possibilité, prenez soin d’apporter une chaise pliante pour bien vous installer ou à défaut un petit banc à trois pattes. Ce dernier ne prend pas beaucoup de place et est assez léger, surtout si vous faites du camping en itinérance.

Camp

Si vous devez couper du bois pour alimenter votre feu de camp, préférez l’utilisation d’une hache selon les règles de l’art tout en pensant à toujours être bien en appui avec les genoux fléchis pour soulager le dos.

Autre point faible souvent en camping : le sommeil. La première des choses est de s’assurer d’avoir un bon matelas de sol et un bon sac de couchage. Mais, comme toujours, pour éviter les douleurs au dos et surtout dans les cervicales, il faut faire attention à sa position en dormant. Idéalement, il faut bien caler sa nuque. Vous pouvez prendre l’option d’emporter un oreiller peu encombrant – gonflable ou en duvet – mais, si encore une fois, vous êtes en itinérance, vous allez vouloir éviter de charger votre sac.

Une solution alternative à l’oreiller gonflable est de partir avec une taie d’oreiller que vous remplirez avec des vêtements le moment venu de dormir. Cela vous permettra d’économiser de la place et du poids dans votre sac, tout en ayant déjà prêts vos vêtements pour le lendemain matin!

Et la randonnée dans tout ça?

Le sommeil avant une longue journée de randonnée, c’est essentiel. Cela tombe bien, nous venons de vous donner quelques conseils plus haut. Ne commencez jamais votre randonnée avant d’avoir pris un bon déjeuner nutritif et sans avoir fait quelques échauffements.

Commencez votre randonnée par un rythme lent ce qui vous permettra de réchauffer progressivement vos muscles et d’activer votre cœur. Et si votre parcours débute directement par de la montée, privilégiez encore plus cette approche progressive. Cela vous évitera de vous fatiguer trop rapidement.

N’oubliez pas que dans cette activité, vos pieds devront être vos meilleurs amis. Alors, prenez-en soin! Chaussez-vous avec une paire de chaussures avec une semelle adhérente avec quelques crampons de préférence, bien lacée et qui surtout, n’est pas lacée autour de votre cheville. Portez deux paires de bas pour éviter les ampoules : une fine et une plus épaisse qui amortira vos pas. Privilégiez les matières synthétiques ou encore mieux, les bas en laine mérinos, plutôt que ceux en coton.

Enfin, afin de ménager vos efforts durant la randonnée, choisissez un sac à dos adapté à votre taille : il doit être ajusté à la taille. Demandez conseil dans les magasins spécialisés. Il ne faut pas que le poids soit uniquement réparti sur vos épaules. Les objets lourds doivent être placés au fond du sac et le plus près du dos pour ne pas être déséquilibré et les affaires légères doivent être tout en haut et loin du corps.

N’oubliez pas d’utiliser un bâton de marche qui vous aidera à décharger les articulations, notamment dans les descentes. Enfin, à la fin de votre journée, faire quelques séries d’étirements des mollets, des cuisses et du bas du dos vous évitera quelques courbatures, avant d’attaquer l’installation de votre campement.

Et il va de soi, n’oubliez pas de vous hydrater tout au long de la journée, avant, pendant et après votre randonnée.

N’hésitez pas à contacter un physiothérapeute membre de la FCPPQ pour préparer vos activités de plein air estivales, et ce, même sans prescription médicale : nous sommes là pour répondre à vos questions!

Bon camping!

Copyright photo : Mitchell Joyce


Partager cette page
Laisser un commentaire
À propos de l'auteur
Diplômée en physiothérapie de l’université Laval en 1995 et auxiliaire en enseignement au département de physiothérapie et d’ergothérapie en anatomie à l’Université Laval de Québec en 1993., Marie-Josée a développé une expertise en orthopédie, ainsi qu’une grande connaissance des traitements face aux douleurs persistantes. Elle a fait de nombreuses formations continues en thérapie manuelle et sportive, en douleur persistante et en plusieurs autres approches telles la rééducation vestibulaire, traitement de l’articulation temporo-mandibulaire, en réadaptation du système neuro-méningée. Elle est également certifiée dans la prévention et le traitement des blessures de golf et de course à pied. Marie-Josée Lalonde est copropriétaire de la Clinique «Complexe Physio Mouvement Santé » de Granby.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *