Menu
Fermer la recherche

Informer

Le blogue

Cyclisme ou comment éviter les blessures

Cyclisme ou comment éviter les blessures

Rédigé par :
Émilie Kirouak
8 juillet 2015

Quand viennent les beaux jours de printemps, un bon nombre de personnes ressortent leurs vélos qui ont hiberné tout l’hiver. Par contre, si nous ne sommes pas vigilants, des blessures peuvent faire surface et même compromettre notre saison de vélo.  Peu importe le type de cyclisme, certains principes doivent être respectés afin d’éviter les blessures, et ce, autant pour les débutants que pour les experts.

Cyclisme et physio : être confortable avant tout

Tout d’abord, il est très important d’être confortable sur votre vélo. Ressentir des douleurs n’est pas quelque chose de normal. Vous devez vous souvenir que le vélo peut s’adapter à votre corps. Il est donc primordial, lors de l’achat d’un nouveau vélo, de faire évaluer votre positionnement et que celui-ci soit adapté à vos objectifs d’entraînement. Pour un débutant, le positionnement sera souvent axé sur le confort, alors qu’un adepte expérimenté voudra préférablement un positionnement plus aérodynamique. Quoi qu’il en soit, ce positionnement peut être revu en cours de saison si le confort n’est pas optimal.

Si le vélo peut s’adapter à votre corps, l’inverse est aussi vrai. Il faut savoir que des raideurs articulaires peuvent nuire à votre confort lors du coup de pédale. Un manque de souplesse ou un déséquilibre musculaire peut également être en cause. Une évaluation détaillée de votre biomécanique corporelle peut être faite par un physiothérapeute afin de s’assurer que votre corps s’adapte bien au cyclisme et ne vous occasionne pas de blessure.

Savoir pédaler pour minimiser les risques

Il faut par la suite s’assurer d’avoir une bonne technique de pédalage. Lors d’une randonnée de 3 heures, vous ferez près de 16 mille coups de pédales. Il est donc primordial de respecter certains principes. De ce fait, votre hanche et votre genou doivent rester dans un alignement presque parfait et votre genou doit s’aligner avec votre 2e orteil. De plus, la cadence idéale se situe entre 90 à 100 tours par minute (RPM) afin de minimiser les risques de blessures et de permettre une bonne endurance musculaire. Également, les coudes en légère flexion permettent d’augmenter l’absorption des chocs et diminuent également le risque de blessure au membre supérieur. Il est recommandé de varier la position des mains entre les cocottes et le guidon.

En cyclisme, les blessures les plus communes sont les douleurs antérieures au niveau du genou,  des douleurs cervicales et lombaires, des inconforts au niveau de la selle, des engourdissements des pieds ou des mains et des tendinopathies. Parmi les causes possibles, nous retrouvons le mauvais positionnement, les blessures antérieures non résolues, le manque de souplesse musculaire, un mauvais contrôle moteur au niveau du coup de pédale, des erreurs d’entraînement et le manque de force musculaire.

Bon été à vélo!

N’hésitez pas à contacter un physiothérapeute membre de la FCPPQ pour préparer vos activités de plein air estivales, et ce, même sans prescription médicale : nous sommes là pour répondre à vos questions!


Partager cette page
Laisser un commentaire
À propos de l'auteur
Émilie Kirouak est physiothérapeute graduée de l’Université Laval en 2012. Elle est cycliste et a été formée à la prévention et au traitement des blessures chez les cyclistes et au positionnement sur le vélo par Nicolas Poirier, physiothérapeute Bike PT. Émilie exerce à la clinique Clinique physio ergo Sylvain Trudel à Rimouski.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *