Menu
Fermer la recherche

Informer

Le blogue

Ski : bien se préparer à la saison

Ski : bien se préparer à la saison

Rédigé par :
André Girard
25 novembre 2015

Les skieurs sont fébriles en ce début de saison et ils ont hâte de dévaler les pentes. Mais attention, plusieurs pièges et blessures vous attendent aux abords des pentes de ski.

Quatre fers en l’air!

Sylvie est une skieuse débutante et particulièrement peu en forme cette année en raison d’un horaire de travail et familial chargé. Durant les fêtes de fin d’année, sa famille organise une journée de ski alpin.

Sylvie y participe avec plaisir, mais en fin d’après-midi elle commence à ressentir la fatigue accumulée. De plus, avec la baisse de la lumière du jour, elle a de la difficulté à lire les dénivellations de la pente, frappe un monticule et se retrouve les quatre fers en l’air! Malheureusement, l’un des skis de Sylvie ne décroche pas et provoque une entorse du ligament latéral interne du genou. Selon certaines sources, l’entorse du genou représente environ le tiers de toutes les blessures en ski alpin.

Rappel

L’entorse est un étirement des ligaments. Cette dernière structure comme une bande élastique rajoute de la stabilité à une articulation. En raison des grandes forces appliquées sur le genou par le poids et la longueur du ski, habituellement les chutes en montagnes provoquent des entorses de grades élevés.

Statistiquement, les femmes de 25 ans et plus courent trois fois plus de risques de lésions ligamentaires. Le symptôme le plus fréquemment constaté en cas de rupture ligamentaire est une instabilité importante des articulations.

Blessures à la tête

Selon certaines études, les blessures à la tête représentent environ 20 % de l’ensemble des blessures que l’on observe dans les sports de glisse. On parle ici de commotions cérébrales et d’entorses cervicales sévères que l’on ne doit pas prendre à la légère. Au cours des dernières années, avec le port obligatoire du casque dans certaines stations, on a observé une baisse importante de ces blessures. On peut faire ici une certaine analogie avec les commotions chez les joueurs de hockey ou de football qui sont au centre de l’actualité médico-sportive depuis plusieurs années.

Pour en revenir à Sylvie, la gravité de sa blessure et son incapacité à se relever a obligé l’intervention des patrouilleurs du centre. Dès son arrivée aux premiers soins, elle est directement référée en milieu hospitalier pour des radiographies et une visite chez l’orthopédiste. Après un examen minutieux, le médecin diagnostique une entorse de grade II du ligament latéral interne du genou et décide dans ce cas d’un traitement conservateur. Après une immobilisation en attelle, elle est dirigée en physiothérapie pour une rééducation complète.

Équipement pour le ski

Pour éviter ces deux blessures fréquentes, il est important d’avoir un équipement (fixations) réglé en fonction du poids, de la taille, du sexe et du niveau du skieur. Aussi, le port du casque surtout chez les jeunes pourrait éviter de malencontreuses commotions.

Bon ski! Et pour optimiser votre préparation en vue de votre saison de ski, consultez un physiothérapeute, membre de la FCPPQ.

Cet article est adapté d’un article publié par André Girard, dans des chroniques du Journal de Québec.

Copyright photo : Sergiu Biris.


Partager cette page
Laisser un commentaire
À propos de l'auteur
André Girard est physiothérapeute et il exerce en pratique privée depuis 33 ans, principalement à la clinique de physiothérapie de Jonquière. André Girard est membre du conseil d'administration de la FCPPQ.
Il est chroniqueur en physiothérapie pour Le Journal de Québec et Le Journal de Montréal, président du club de tennis intérieur de Saguenay et fondateur du centre de conditionnement physique, Le centre Multi-Forme d'Arvida.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *