Menu
Fermer la recherche

Informer

Le blogue

Et si l’on parlait d’accès aux services

Et si l’on parlait d’accès aux services

Rédigé par :
FCPQ
7 septembre 2018

La Fédération des cliniques de physiothérapie du Québec souhaite profiter de la Journée mondiale de la physiothérapie qui se déroulera ce 8 septembre 2018, pour rappeler que ce sont encore 18 000 patients qui attendent toujours pour avoir accès à un service de physiothérapie.

« Pourtant, il existe un vaste réseau de cliniques qui constitue une solution au problème actuel d’accessibilité. Ces cliniques ont déjà la confiance de nombreux partenaires comme la SAAQ ou la CNESST et elles ont prouvé leur qualité de services et leur efficacité. Pourquoi alors ne pas regarder de ce côté pour permettre à des milliers de nos concitoyens de ne pas attendre indument? » de questionner le président de la FCPQ, Pascal Gagnon.

Les cliniques de physiothérapie, par leur maillage serré sur l’ensemble du territoire québécois, permettent aux patients d’accéder rapidement aux services de physiothérapie, et cela, en moins de 48 heures pour plus de la moitié d’entre eux. Les 1 500 professionnels de la physiothérapie qui travaillent chaque jour dans nos cliniques sont des experts du mouvement et sont tous membres de l’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec.

Gagnon tient aussi à rappeler que « la physiothérapie va également bien au-delà du traitement du mouvement en cas de blessure. La physiothérapie permet d’intervenir également en prévention, mais aussi dans la gestion de la douleur chronique. »

Ainsi la FCPQ se demande pourquoi nous nous acharnons à continuer de prescrire autant d’opioïdes quand la physiothérapie peut être une solution qui fait ses preuves en première ligne. La prévention fait partie intégrante des domaines d’expertises de nos professionnels.

« La Journée de la physiothérapie arrive en pleine campagne électorale cette année. Qu’ont à dire les partis politiques aux milliers de personnes qui attendent pour avoir des traitements? Qu’ont à dire les partis politiques à propos de notre solution qui est à la fois réaliste, efficace et professionnelle? » de conclure le président de la FCPQ.


Partager cette page
Laisser un commentaire
À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *